installation d’une véranda : les normes à respecter

Vous avez besoin de créer un nouvel espace lumineux et convivial, et vous disposez d’une place libre à l’extérieur de votre logement ? La véranda est la solution idéale pour vous. Mais avant de procéder à la construction de cette structure, encore faut-il se renseigner sur les règles et normes à respecter. En effet, dans chaque localité, nombre de restrictions sont à prendre en compte pour un tel projet. Alors, prenez le temps de vous informer. Voici quelques indices relatifs à ce sujet.

Importance du P.L.U dans la construction

La possibilité d’une installation de véranda peut-être limitée par une combinaison de plusieurs paramètres. En l’occurrence, les règlements en vigueur dans le PLU sont à prendre avec beaucoup de considération. Depuis 2001, celui-ci est venu remplacer le plan d’occupation des sols (POS) et il est prévu pour encadrer les constructions se produisant dans une localité. Et puisque la véranda est considérée comme étant une construction pérenne, elle doit respecter le PLU. Toutefois, dans le cas où la région est dépourvue de PLU, il faut se référer au règlement national d’urbanisme (RNU).

Permis de construire ou déclaration préalable ?

En fonction de la dimension de la surface prévue pour l’installation, la forme d’autorisation que vous devez réaliser peut fluctuer. De ce fait, si la surface au sol ou la surface plancher de la véranda est inférieure à 20 m2, il vous suffit de déposer une déclaration de travaux pour pouvoir effectuer l’installation. Dans certains cas, cette surface peut même être prolongée à 40 m2, mais tout dépend des contraintes liées à votre zone d’implantation. Même dans certaines localités, les autorités imposent un permis de construire pour une surface moindre.

Les contraintes deviennent plus strictes pour ceux qui habitent dans une zone protégée ou à proximité d’un monument historique. Ce qui implique qu’il est indispensable de se renseigner directement auprès de votre mairie afin de connaitre tous les détails.

Les règles de distance de voisinage

Pour ceux qui se logent dans une copropriété, dans une propriété mitoyenne ou bien dans une propriété où il existe une distance moindre avec le voisinage, il est impératif de respecter la distance de voisinage. Dans bien des cas, il est même nécessaire de demander une autorisation auprès des voisins pour pouvoir effectuer l’installation.

Dans le cas où il n’y a aucun détail relatif à ce sujet dans votre PLU, il faut compter au moins 1,90 m entre votre véranda et la limite séparative de la propriété contiguë en cas de vue droite et 60 cm en cas d’une vue oblique.

Pour ceux qui ont besoin de l’autorisation des voisins, il est impératif de monter convenablement le projet en aval afin d’éviter les conflits qui peuvent aboutir à la démolition de votre structure. En effet, les voisins peuvent monter un dossier qui contredit votre installation dans le cas où vous n’avez pas réalisé les démarches dans les normes. Et si votre dossier n’est pas assez solide, vous pouvez perdre face à eux et abandonner l’installation souhaitée.